AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 hey there, bitches! (w/daphne)

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Olivia Rothschild
can't afford to fail

new yorker since : 27/04/2018
talks : 35
∘ dollars : 52
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: hey there, bitches! (w/daphne)   Dim 29 Avr - 23:18


Hey there, bitches!
Elegance était semblable à une ruche, une ruche dans laquelle chacun avait un rôle à jouer. Et dès les premières heures, on s’activait de tous bords pour la faire tourner correctement, de l’invisible courtier au tyrannique rédac chef dont l’écho des vociférations étaient capable de traverser les murs en passant par l’assistante dont le claquement incessant de sa paire d’escarpins rendait Olivia irritable dès le matin.
Elle n’était pas matinale, loin de là. Généralement, il lui fallait une bonne heure et deux latte macchiato noisette pour pouvoir se mettre au travail. Ce n’était pas l’employée de l’année, mais le mordant de ses articles et le patronyme sous lequel elle rédigeait et signait ses billets lui assurait une place de choix au sein du journal. Après tout, elle n'ambitionnait pas de monter en grade, c’était donc suffisant. Et puis de toute manière, elle n’en serait pas capable. Olivia était une piètre employée, nulle ne pouvait le nier et ce qu’elle s’apprêtait à faire après le brief du rédacteur en chef, n’en était qu’une énième preuve.
Perchée sur ses talons aiguilles, la bouche carmin et les yeux dissimulés par de larges hublots noirs (à 10h00 du matin), elle s’élançait à travers la ruche en effervescence, en quête de celle avec qui elle se disputait le statut de reine des abeilles. — Daphne ! À hauteur de son bureau, elle daigne retirer ses lunettes et dans roulement d’yeux s’offusque, — Le sous-fifre de ta mère m’a demandé de rédiger un article sur la friendzone. J’hallucine, ça ne se voit pas que ce n'est pas... mon truc ? termine-t-elle, dessinant d’un geste fluide les courbes de son corps, un sourire malicieux aux lèvres.

_________________

A wise woman once said that every morning when you wake up you say a little prayer. After all, you never know what your day may hold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Daphne Calloway
can't afford to fail

new yorker since : 27/04/2018
talks : 232
∘ dollars : 401
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: Re: hey there, bitches! (w/daphne)   Mer 2 Mai - 17:28

we were together before
we were even born.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
outfit || Neuf heures et demi fut pendant longtemps l'heure à laquelle Elegance s'éveillait, tous les jours à cette heure-ci les centaines d'employés du magazine se pressaient dans le hall et à tous les étages, un vacarme assourdissant régnait. Daphne, au milieu de toute cette agitation, se pressa avec agilité entre toutes les personnes entrant dans l'enceinte d'Elegance et atteint avec quelques difficultés les ascenseurs qui n'arrêtaient pas leur valse entre les plusieurs dizaines d'étages de l'immeuble. Poliment, la Calloway saluait les personnes qui lui envoyaient quelques mots ou un signe de main et un sourire se plaqua sur ses lèvres, la belle l'envoyant à chaque personne l'accostant. Son sac à main coincé sur son épaule, Daphne sentait la chaleur presque insupportable de son gobelet Starbucks, bien serré contre sa paume gauche. Et la seule chose qu'elle espérait était d'arriver au bureau qu'elle voyait jour après jour sans aucune brûlure et sans que l'on ne la bouscule, ce n'était vraiment pas le moment pour que son thé brûlant se retrouve sur sa tenue du jour. Ni sur ses escarpins jaunes poussin tout juste acquis et qu'elle considéra dès qu'elle eut posé les yeux dessus comme ses nouveaux bébés. Sa blouse à pois collée à son buste à cause de l'une de ses vestes en jean hyper cintrée, elle avait l'impression d'étouffer dans l'ascenseur bondé dans lequel elle s'était réfugiée dès celui-ci vidé. Les étages passaient lentement, trop lentement à ses yeux, mais elle arriva finalement au bureau open space qu'elle occupait avec une bonne vingtaine de personnes depuis presque trois ans. Vingtaine de personnes déjà arrivées, ou en train d'arriver, et qui faisaient l'un de ces remues-ménages qu'elle ne supportait qu'avec difficulté les jours du mois où rien ne lui plaisait. A peine assise sur son fauteuil de cuir (où était-ce du simili cuir ?), elle vit débouler une blonde perchée sur des stiletto qu'elle se rappelait avoir porté l'an passé une ou deux fois et des larges lunettes fumées qui la firent hausser un sourcil. La brunette ne connaissait q'une seule personne pouvant en porter à à peine dix heures du matin et cette dernière se trouvait face à elle. Et l'avait abordé en prononçant assez fort son prénom pour faire tourner quelques têtes dans leur direction. « Tiens, Olivia ! Tu vas bien ? Je viens tout juste d'arriver, c'est la folie aujourd'hui. » La réponse de la blonde fut risible et Daphne ne cacha pas son rire, certes discret et dissimulé derrière sa main, main qu'elle mettait devant sa bouche depuis l'une des remontrances de sa mère sur le fait que non, rigoler à plein poumons en public n'était pas élégant. Mais qui alarma encore deux ou trois personnes qu'elle renvoya dans leur coin après les avoir fusillé du regard. « Darling, je crois bien que c'est justement parce que c'est le valet de ma chère mère qu'il a des idées idiotes. Et surprenantes, je l'avoue. » Ses yeux pétillèrent sous l'envie de la Calloway de rire de nouveau, elle adorait l'idée de l’exécutant de sa mère, mais par solidarité féminine, elle n'en dirait rien à Olivia. La Rothschild et elle s'appréciaient, appréciaient faire les langues de vipère derrière ceux qui le méritaient (ou pas), mais pas jusqu'au fait que l'une ne s'autorisait pas à parler de l'autre dans son dos. Evidemment.

@Olivia Rothschild

_________________

Always gonna steal your thunder,
Watch me like a dark cloud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
hey there, bitches! (w/daphne)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Divers - Les classiques ] PROFILS DE SOUS-MARINS TYPE DAPHNE
» DAPHNE
» DAPHNÉ (SM)
» [ Divers - Les classiques ] Plans des sous-marins 800 tonnes
» Qui sont Daphne Guinness et Iris Apfel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— BE THE BOLD TYPE. :: III □ NEW YORK, USA :: MANHATTAN :: midtown :: steinem's publication :: elegance-
Sauter vers: