AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 confessions time's. (layla)

Aller en bas 
AuteurMessage

Andy Rosier
Andy Rosier
can't afford to fail

new yorker since : 27/04/2018
talks : 20
∘ dollars : 27
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



confessions time's. (layla) Empty
MessageSujet: confessions time's. (layla)   confessions time's. (layla) EmptyLun 30 Avr - 22:34

elle est seule andy et c’est assez rare pour être souligné. parce qu’elle a toujours quelqu’un pour vérifier ce qu’elle fait, max s’occupe de sa surveillance quand elle est au bureau avec l’aide de maddy, bowie et léon jouent les gros bras quand elle se retrouve avec eux et ses parents sont là pour vérifier qu’elle prend bien ses médocs sans rien oublier quand elle est à la maison, mais aujourd’hui elle est seule andy et elle n’est même pas certaine que quelqu’un le sache. parce que si quelqu’un le savait, elle n’aurait pas eu à ouvrir tous les placards de la maison contenant des verres pour les trier par couleur pendant près de trois heures avant d’abandonner son activité en découvrant de nouveaux crayons de couleur et commencer à dessiner sur les grands feuilles blanches qui servaient quand ils étaient plus jeune. résultat elle se retrouve à dessiner à même le sol, entourée de verres et ça lui prend toute l’énergie qu’elle possède pour ne pas laisser son attention filer une fois de plus. alors quand la grande porte d’entrée s’ouvre et qu’elle peut sentir la présence d’une personne dans la pièce, elle ne relève pas son regard de sa feuille andy et elle continue à repasser encore et encore le même trait au même endroit au point de faire un trou dans la feuille et de se mettre à colorier le carrelage. et puis elle sent des mains sur les siennes qui l’empêchent d’amorcer un nouveau mouvement de main et enfin elle lève les yeux andy, ses grands yeux bleus pour trouver le regard perçant de layla, sa sœur, son amour, sa vie, son héros et alors un immense vient se peindre sur ses lèvres, parce que c’est layla. « salut. » sa voix est enrouée par le fait qu’elle n’a pas discuté avec quelqu’un depuis près de deux jours, pas parce qu’elle n’en avait pas envie, mais c’est comme ça, son cerveau l’empêche de faire des choses, mais comme ils lui disent tous, sa différence est une force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Layla Rosier
Layla Rosier
can't afford to fail

new yorker since : 28/04/2018
talks : 36
∘ dollars : 74
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



confessions time's. (layla) Empty
MessageSujet: Re: confessions time's. (layla)   confessions time's. (layla) EmptyLun 30 Avr - 23:23

parfois, c'est trop. le son devient intense, le bruit de la ville devient insoutenable. on crève sous les clics des appareils photos des touristes, des paparazzis qui se faufilent à l'entrée, des klaxons des taxis qui ne semblent s'arrêter. et layla, layla pourtant couronnée reine du décibel, son empereur, son impératrice, ne sait comment supporter les bruits de la grande ville, de la pomme où elle a tant voulu travailler mais qui aujourd'hui, l'exaspère. alors quand les boum boum permanents deviennent bourdonnements intempestifs, layla s'isole sous terre le temps d'un instant, le temps d'un trajet de métro vers le queens, vers l'arrêt de murray hills. elle sort de là et respire l'air urbain comme si elle revoyait le monde pour la première fois ; enfin, elle revient chez elle. murray hills, c'est la balançoire du parc à côté où se battaient les gamins rosier pour avoir le plus haut siège. murray hills c'est les pique-niques en famille où le padre leur fait goûter des mets français raffinés -- du beurre sur du pain de mie et d'la confiture qu'on mettra dans une cuillère et qu'on rendra catapulte. murray hills c'est les chocolats chauds des jours féries, les jeux de société pendant les soirées lycéennes auxquelles papa-maman ont dit qu'on ne pouvait pas aller. murray hills, c'est chez elle. alors quand layla fait tourner sa clé dans la porte et qu'elle revient chez elle, la première chose qu'elle voit c'est sa petite soeur sur le sol, des crayons à la main, gribouillant sur une grande feuille. ou bien sur le carrelage. qu'importe. le monde entier peut-être sa toile, à andy, layla n'en a que faire.  « coucou ptite tête. » elle prend les mains d'andy dans les siennes, pose une autre feuille sur le carrelage. un grand sourire se pose sur ses lèvres. elle remarque la voix rauque de sa soeur, elle ne dit rien. elle sait qu'il n'y a rien à dire, à faire. andy fait ce qu'elle veut, ce qu'elle peut, et c'est déjà bien assez. « bon si tu dessines par terre, on pourra pas afficher tes oeuvres et ça, ça serait drôlement dommage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andy Rosier
Andy Rosier
can't afford to fail

new yorker since : 27/04/2018
talks : 20
∘ dollars : 27
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



confessions time's. (layla) Empty
MessageSujet: Re: confessions time's. (layla)   confessions time's. (layla) EmptyLun 30 Avr - 23:47

layla, layla, layla. encore et toujours, sans fin. cinq lettres qui veulent dire tellement pour andy, parce qu’elle aime ses frères et sœurs andy, ils sont sa vie, ceux qui la tiennent debout, qui l’aide à faire face à ce monde qui la juge si rapidement. elle les aime tous sans distinction, mais layla c’est autre chose. layla c’est son mode depuis toujours, parce que andy elle a toujours eu un truc avec sa sœur, un lien spécial, un truc qui fait qu’à dix ans elle s’habillait avec ses vêtements pour pouvoir lui ressembler, à quatorze ans la poussait à faire le mur pour participer aux soirées de sa sœur, encore aujourd’hui andy elle la regarde avec des yeux qui pétillent d’étoiles invisibles, parce que layla c’est plus qu’une sœur, c’est une perfection aux yeux d’andy. alors elle l’écoute, elle l’a laisse glisser une nouvelle feuille blanche, mais maintenant elle en a plus rien à faire andy, c’est layla qui a toute son attention, alors elle attrape un des nombreux verres qui l’entoure pour le lui tendre, comme un présent qui finalement ne lui appartient pas. et déjà son cerveau se remet à fonctionner à l’envers, parce que maintenant elle ne pense qu’à ces verres de différentes couleurs et il faut qu’elle fasse quelque chose, elle le sent au plus profond d’elle-même. « tu veux m’aider à les trier ? il faut partir du violet comme pour ton drapeau, comme l’ar-en-ciel, d’ailleurs un arc-en-ciel est un phénomène météorologique qui arrive lorsque les rayons du soleil traversent les gouttes d'eau, les différentes couleurs qui composent la lumière blanche se séparent. on utilise un mot un peu bizarre pour décrire ça : la réfraction ... » et puis elle se stoppe andy, d’un coup plus rien et c’est pas normal, parce que normalement on ne peut pas l’arrêter, parce qu’elle trouve toujours un truc sur lequel rebondir, mais le soleil … le soleil a la même couleur que les cheveux de cette fille qu’elle croise tous les matins, d’ailleurs elle l’a déjà vu couper ces rayons et elle était tellement belle. « ... comme un ange, comme ceux qu’on voit dans les livres. » et elle se lève andy, elle se lève et fonce vers les grands livres qui débordent des étagères, parce qu’elle doit montrer à layla les anges, elle doit lui montrer pourquoi cette fille lui fait battre le cœur un peu plus vite. alors elle attrape le fameux ouvrage recherché et l’ouvre avant de désigner l’être biblique du doigt. « tu vois ? c’est comme un ange quand elle traverse la lumière, c’est pareil. » et elle lève ses yeux andy, parce qu’elle veut être comprise, parce qu’elle veut pouvoir expliquer pourquoi est-ce qu’elle ressent ça et elle sait andy, elle n’est pas bête, elle sait ce que veut dire l’immense drapeau multicolore qui se trouve dans la chambre de son aînée, mais encore une fois, la communication et andy, ça fait deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Layla Rosier
Layla Rosier
can't afford to fail

new yorker since : 28/04/2018
talks : 36
∘ dollars : 74
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



confessions time's. (layla) Empty
MessageSujet: Re: confessions time's. (layla)   confessions time's. (layla) EmptyMar 1 Mai - 0:57

layla c'est une tornade. elle crie puis elle s'énerve, elle agit sous le coup d'la colère, elle réfléchit toujours après, toujours plus tard, toujours quand c'est les emmerdes qui viennent toquer à sa porte, piqûres de rappel d'une impulsivité qui la colle comme une seconde peau. mais quand c'est juste layla et andy, la grande et la petite, c'est différent. tout ce qui bute dans les veines de layla se dissout pour que son corps tout entier, son esprit dans son entièreté se concentre sur sa petite sœur, sur ce qui la fera aller un peu mieux, sur un sourire qu'on pourrait lui arracher, par-ci, par-là, une manière de lui montrer qu'on l'aimera à jamais. « mon drapeau ? quel drapeau ? » puis elle écoute la grande enfant lui parler de la réfraction, lui exposer sa science. et layla se tait car layla n'est même pas sûre de savoir tout ça. c'est pas une férue de science, pas une grande amatrice de bouquin. du mal à s'concentrer, à écouter le prof de bio déblatérer pendant des heures, vous comprenez. puis elle comprend. « le rainbow flag sur mon mur... » elle souffle doucement, en souriant. en s'rappelant du contexte de son installation. coming out à quinze ans, en force. coming out placardé au mur pour quitter un placard dans lequel on n'veut plus jamais se ranger. et à peine y pense-t-elle que sa soeur sort un bouquin de l'étagère, lui montre un ange. c'est une athée convaincue, layla, alors les anges, c'est pas son dada. quand elle aurait pu commencer un discours sur la religion et ses idéaux saccagés, elle se tait. elle écoute andy. puis elle fronce les sourcils. « qui c'est qui traverse la lumière, andy ? "elle" ? tu m'parles de quelqu'un ou d'un vrai ange, là ? » sourire en coin qui perle sur les lèvres de la brune qui finit par se pencher sur le bouquin, qui finit par lâcher un soupir. « tu devrais dessiner un ange avec un drapeau multicolore comme robe un jour, tiens. j'l'afficherais bien au bureau... » puis de passer sa main dans la tignasse de sa soeur cadette, d'attendre sagement sa réponse. elle se demande, layla, si andy réalise le calme qu'elle procure en elle. c'est andy, l'ange de la famille, au final. la créature féerique qu'on ne comprendra jamais totalement mais en qui on place une éternelle dévotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



confessions time's. (layla) Empty
MessageSujet: Re: confessions time's. (layla)   confessions time's. (layla) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
confessions time's. (layla)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» Confessions intimes
» (✰) i hold the time to keep you off my mind.
» ☾ every time you touch me i just melt away.
» Les skippers d'Alie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— BE THE BOLD TYPE. :: III □ NEW YORK, USA :: queens :: murray hill-
Sauter vers: