AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — for a smile they can share the day (w/ malon)

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serinda Lyons
can't afford to fail

new yorker since : 08/03/2018
talks : 430
∘ dollars : 689
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: — for a smile they can share the day (w/ malon)   Sam 28 Avr - 20:05


≈ ≈ ≈
{ really quite the man}
crédit/ tumblr ✰ w/marlon

outfit | Ses cheveux de feu ramené en un chignon, Serinda soupira de soulagement lorsqu'elle finit enfin son article. Bien qu'elle se doutait qu'il ne soit pas choisi, Alastar Hennessy était bien trop exigent et prenait à malin plaisir à rappeler à ses employés leur "manque crucial de talent". Un alter ego masculin de Miranda Priesly, et encore, Serinda pensait que la fameuse Miranda avait une âme. Alastar Hennessy, elle en était moins sûr. Réunissant ses affaires, Serinda vérifia une dernière qu'elle avait rien oublier avant de partir pour prendre un déjeuner, dans un de ces cafés préférés situé à Tribeca. Au bout de quelques minutes, la Lyons arriva à l'endroit désiré. Elle y entra, son téléphone en main avant de remarquer Marlon flirter avec une employée à l’accueil, ou du moins, l'employée le dévorait du regard. Elle roula légèrement des yeux, amusée. Marlon était un homme plus que séduisant, Serinda le comprenait pour être sortie avec lui pendant quelques mois il y a deux ans jusqu'à ce qu'elle apprenne pour sa femme. Durant de longs mois, la Lyons lui en voulu avant de se réconcilier. Elle savait que c'était son ego qui avait parler, et que Marlon n'était qu'un ami. Un ami loyal et présent, mais surtout pas l'homme de sa vie. Discrètement, la rouquine s'approcha du duo, et posa sa main sur son épaule, surprenant ainsi ce dernier. Avec un air faussement lassé, ses yeux émeraude se posèrent à tour de rôle entre l'employé et le Keer, avant de rouler des yeux. — Does this one knows about your little secrets, Marlon ? blague la rousse. Ce qui autrefois était un sujet de dispute, de rancoeur était aujourd'hui une chose dont elle pouvait parler facilement. La situation entre Marlon et sa femme était loin d'être idéale, à vrai dire, les deux méritaient quelque chose de meilleur qu'un faux mariage pour des raisons stupides. Anyway, wanna eat with me ? I've got two hours left.

@Marlon Keer

_________________

mystery of love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Marlon Keer
no freedom 'til we're equal

new yorker since : 27/04/2018
talks : 59
∘ dollars : 192
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: Re: — for a smile they can share the day (w/ malon)   Dim 29 Avr - 1:04

C'était dans son tempérament, de vouloir plaire, de vouloir séduire, même quand il ne le faisait pas exprès. Il était en pause et avait décidé de passer déjeuner à Tribeca, habitué du coin. Ce café, il le connaissait depuis plusieurs années, sans savoir réellement comment il s'était retrouvé à cet endroit, la première fois. Et il était là, depuis plusieurs minutes maintenant, son sandwich déjà près dans les mains alors qu'il parlait avec cette jeune barista — probablement un peu trop jeune pour lui, dans tous les cas. Mais il profitait simplement de l'instant, Marlon, il souriait à ses commentaires, juste pour faire la discussion, rien de méchant. Il se retourna directement en sentant une main se poser sur son épaule, se retrouvant face à face avec cette belle rouquine qu'il connaissait bien. Un sourire fendit rapidement ses lèvres lorsqu'il reconnu Serinda, son amie et accessoirement ex-copine. — What a surprise. — se contenta-t-il de répondre. Pourtant, ça lui semblait évident, maintenant qu'il la voyait. Un vague souvenir de sa première visite dans le café lui revint alors, trainé ici par cette même rouquine, mains dans la mains. Une époque bien révolue, et pourtant, il avait gardé cette adresse dans son carnet d'adresses et s'y rendait toujours autant, aujourd'hui. Il lança un regard vers l'employée, un léger sourire aux lèvres pour la remercier, avant de se tourner à nouveau vers la jolie journaliste, laissant l'autre femme reprendre ses activités. — I was just being polite, not flirting. You know, sometimes it happens. — blagua l'homme à son tour, tentant de se justifier en sachant pourtant qu'elle avait sûrement raison, au fond. Il avait du mal à s'en empêcher, sachant qu'il pouvait séduire si facilement. Et bien qu'il ai apprit à toujours être correct avec les femmes, il savait que flirter un peu ne faisait de mal à personne, bien au contraire, leur égo le remercierait sûrement s'il le pouvait. Il hocha finalement la tête à sa question. — It's fine with me. If you're not scared about people from Elegance seeing you with me. — Il lui lança un petit clin d'oeil, amusé par la situation dans laquelle ils se retrouvaient, maintenant qu'il avait été engagé par Cosmopolite. Cette petite gueguerre l'avait toujours fait sourire, et il se souvenait très bien de l'époque où Serri lui en parlait, avant qu'il n'ai quoi que ce soit à faire avec l'un des deux magazines.

_________________

    - apology's my middle name, and one day i will change, but i'm okay with who i am today.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serinda Lyons
can't afford to fail

new yorker since : 08/03/2018
talks : 430
∘ dollars : 689
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: Re: — for a smile they can share the day (w/ malon)   Mar 1 Mai - 22:48


≈ ≈ ≈
{ really quite the man}
crédit/ tumblr ✰ w/marlon

S'il y a quelques mois encore, on lui avait dit à la jeune rousse qu'elle et Marlon rigolerait, Serinda aurait rit au nez de la personne. Marlon l'avait blessé, lui avait menti, une chose qui avait fortement déplu à la Lyons. Puis le temps avait fait son oeuvre, jusqu'à ce qu'elle soit prête à l'écouter, et plus tard, le pardonner. Parce qu'il était pas méchant Marlon, il était juste bloqué dans ce mariage duquel il n'osait pas sortir. Et flirter, avoir des relations, plaire, c'était une escapade, une façon d'oublier la femme qui l'attendait chez lui. Serinda l'avait compris, ce qui lui permettait de se tenir près de lui et d'agir amicalement. — What a surprise, lança Marlon avec un fin sourire. Serinda haussa les épaules. — You know how much I love this place, so it's really not surprising. lança la rouquine alors que Marlon délaissa finalement la serveuse pour se concentrer sur la Lyons. — I was just being polite, not flirting. You know, sometimes it happens. qu'il dit, même si lui-même ne semblait pas convaincu, le passant sur un ton blagueur. Serinda roula des yeux, lui lançant un regard peu convaincu. Tout les deux savaient qu'il était dragueur, qu'il aimait ça. Si pendant qu'ils étaient en couple, Marlon se montrait sérieux, ne draguant aucune fille, elle le connaissait assez pour savoir que cela lui faisait du bien à son ego. — Yeah, of course. But we both know how it ends when you're being polite. That's exactly how our relationship started, remember ? lança la jeune femme, faussement innocente. — Anyway, since you're in a good mood, can you order for me while I found a table for us ? demanda la jeune femme, en regardant autour distraitement, jusqu'à ce que Marlon continue dans sa lancée. — It's fine with me. If you're not scared about people from Elegance seeing you with me. La Lyons se tourna vers lui, rapidement, alors qu'il lui fit un clin d'oeil. La compétition entre les deux magazines était un sujet de boutades entre eux. Tout les deux étaient ambitieux, compétiteurs et voulaient évidemment que leur magazine soit le meilleur. Roulant légèrement des yeux, elle croisa les bras légèrement. — Why would I be afraid ? I mean, you're a talented journalist, yes, but it's not like we should be afraid of Cosmopolite. Anyway, I'm not really in the mood for the competition. avoua la jeune femme, en soupirant. Elle avait de nombreux soucis personnels et sa dernière dispute avec Ryke lui restait en tête.

_________________

mystery of love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Marlon Keer
no freedom 'til we're equal

new yorker since : 27/04/2018
talks : 59
∘ dollars : 192
∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: Re: — for a smile they can share the day (w/ malon)   Mer 2 Mai - 1:32

Leur relation était compliquée, depuis le début. De la séduction à l’amour, de l’amour à la haine, pour en arriver à cette nouvelle forme de relation qui leur convenait si bien, une amitié honnête sous-poudrée de petites piques qu’ils se lançaient de temps en temps, simplement pour rigoler. Elle le charriait sur les femmes qu’il fréquentait, il le charriait sur la compétition entre leurs magazines respectifs. Ils en riaient et partager un moment ensemble. C’était devenu comme une habitude entre eux, ils n’y prêtaient même plus attention. Il était venu dans ce café si souvent qu’il en avait oublié le pourquoi de ses premières visites, les moments qu’il y avait échangé avec Serinda. Et pourtant, fruit du hasard, ils s’y retrouvaient tous les deux en même temps. — That’s because I’m so attractive you girls can’t stay away from me. — blagua-t-il à nouveau à sa réponse. C’était en parti vrai, seulement. Mais il devait bien avouer que s’il se montrait charmant au quotidien, certaines filles y voyaient parfois des sous-entendus auxquels Marlon n’avaient jamais songé. Ce n’était pas le cas de Serinda. Lorsqu’ils s’étaient rencontrés, il l’avait ouvertement dragué, sous fond de politesse courtoise. La différence, il était le seul à la faire, c’était les intentions qu’il avait. Le soupir de la jeune femme lui fit rapidement comprendre qu’elle avait plus de tracas qu’elle ne voulait l’avouer, derrière ce joli sourire, et digne de l’ami sincère qu’il était, il hocha doucement la tête. — Go get us a table, I’ll take care of your order and you can tell me everything you want to talk about afterwards. — Elle avait beau être son ex, elle avait beau avoir passé des semaines à ne plus lui adresser la parole, il était là pour elle si elle en avait besoin. Il l’avait toujours été et il espérait l’être toujours. C’était comme ça, entre eux. Il était toujours partant pour écouter ses histoires, lui donner des conseils d’homme mature, lui qui était pourtant incapable d’avoir une vie amoureuse stable, ou une carrière qui ne repose pas sur l’argent d’une famille qu’il détestait. Marlon fit un léger sourire à la rouquine, doux, amical, bien loin de l’habituel sourire charmeur qu’il offrait généralement aux filles, avant de se tourner vers la barista et de commander de quoi manger à Serinda. Cette pause leur ferait sûrement du bien à tous les deux, après tout.

_________________

    - apology's my middle name, and one day i will change, but i'm okay with who i am today.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

∘ TO THE GOOD OLD DAYS ∘



MessageSujet: Re: — for a smile they can share the day (w/ malon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— for a smile they can share the day (w/ malon)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leslie ;)
» Trèèèèèèèèèèèèès fort.....
» Recettes Milk-Shake - 3 ans du forum
» La Petite Collection de Cara____Maj 04/11/11.
» Gargouille qu'est toujours aussi nouille... les gros smileys...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— BE THE BOLD TYPE. :: III □ NEW YORK, USA :: MANHATTAN :: tribeca-
Sauter vers: